Déterminer des enjeux du territoire
Le temps de la vente de maisons sur catalogue et sans adaptation au contexte devrait être révolu à l'aire de la prise en compte du développement durable. De même qu'il n'existe pas de voiture aussi performante à la course qu'au tout-terrain, il ne peut exister de maison "passe-partout" ou "tout-terrain" ! Ceci est vrai pour tout aménagement.
- Parmi les facteurs abiotiques, la géomorphologie, l'hydrologie ou encore l'ensoleillement sont des variables que votre architecte ou votre bureau d'études 'structures' doivent prendre en considération au risque de manquer à leur devoir de conseil. Mais le tissu géo-administratif et humain, l'économie locale etc. sont également primordiaux. On ne propose pas le même projet en territoire banal que dans un Parc Naturel, de même qu'on n'aboutira pas dans les mêmes conditions dans un voisinage à fort risque de contentieux que dans un quartier apaisé.
- Parmi les facteurs biotiques, le couvert végétal et son évolution peuvent influencer grandement la pérennité du projet. Votre paysagiste et votre architecte qui élaborent votre volet paysager ont-ils bien anticipé ces aspects ?
Je propose, moyennant un mandat spécial, de seconder vos maîtres d’œuvre par un regard extérieur, bienveillant mais critique sur l'élaboration du projet et sa cohérence non seulement entre les intervenants mais aussi au regard de l'ensemble des aspects attendus par les acteurs du territoire : élus, riverains, associations, administrations etc.